Lettres aux jeunes filles

21 - Le Crucifix


écrit

DATE DE PARUTION

25 . 04 . 2024

Thématique

Lettres aux jeunes filles

21 - Le Crucifix

Auteur

Les Filles de Marie

Le Crucifix

Chère Amie,

Mathilde, qui n’a plus que quelques minutes pour se rendre à sa classe, située à l’étage inférieur, dévale l’escalier. Il ne lui reste que quelques marches lorsqu’elle tente de dépasser des élèves qui, contrairement à elle, semblent avoir tout leur temps. Malheur! En accélérant, elle verse son pied, trébuche, pour finalement se retrouver par terre, au bas de l’escalier. Ouch! Un craquement dans sa cheville s’est fait entendre! Des étudiants s’attroupent autour d’elle et la relèvent; mais, en s’appuyant sur sa jambe, Mathilde prend conscience que c’est très douloureux. Elle est incapable de marcher sur son pied.

CrucifixUne visite au bureau de l’infirmière s’impose. Comme l’enflure augmente et qu’une ecchymose se forme, sa mère est appelée pour l’emmener à l’urgence, où une radiographie pourra mieux déterminer s’il y a fracture. Le médecin l’examine, puis Mathilde est conduite en fauteuil roulant dans le département de radiographie. La douleur est vive et elle s’inquiète. Que lui arrivera-t-il? Devra-t-elle avoir un plâtre, des béquilles? Pourra-t-elle encore faire du sport? De plus, c’est la fin de semaine de Pâques qui arrive. Dans cette grande salle d’attente où elle ne connaît personne, elle se sent seule avec sa douleur et son angoisse. Soudain, elle aperçoit, au mur, un discret crucifix, là, bien présent. Un sentiment apaisant l’envahit. C’est spécial l’impression qu’elle éprouve: c’est comme si elle rencontrait, d’une manière inattendue, dans un lieu inconnu et rempli d’étrangers, une personne qu’elle connaît très bien, un ami rassurant! La présence de ce crucifix lui fait vraiment du bien.


La vue d’un crucifix ne laisse jamais les amis de Dieu indifférents. Son magnétisme est puissant et doux à la fois. Tel un mystérieux appel, il exerce sur eux une attirance inexprimable, mais bien réelle. Il peut toutes nous arriver qu’en découvrant un crucifix, notre âme exprime tout spontanément une prière d’amour envers le Christ souffrant qui y est attaché; et même parfois avec un sentiment de compassion qui nous émeut.

Lorsque le regard aperçoit soudainement un crucifix, le coeur rencontre une Présence bienveillante et amoureuse sur sa vie. Il n’est plus seul! Il reconnaît l’Ami dans sa solitude, il trouve une force pour avancer dans ses souffrances, une paix dans les tempêtes, un silence d’amour vivifiant. L’amour que produit cet échange de regards entre toi et le Seigneur en Croix est apaisant et sécurisant.

Les dernières années de sa vie, dans ses appartements de la Résidence de la Dame, Marie-Paule avait un imposant crucifix sur un mur de son bureau ainsi que dans sa chambre. Il était très expressif et beau. Elle y jetait souvent un regard aimant, parfois même ému à l’idée des souffrances du Christ, et elle lui parlait familièrement.

Elle écrit en Vie d’Amour, au sujet d’une image pieuse particulière, une pensée qui peut aussi s’appliquer au crucifix: «Pour ma part, j’ai toujours sous les yeux l’image émouvant de mon Jésus d’Amour. (…) Ce simple coup d’oeil d’amour et d’implorante prière que je Lui adresse suffit à me rasséréner quand je ploie sous le fardeau. Il est là et je Le contemple en Sa présence mystérieuse et effective. (…) Je Lui offre ces milliers de regards chargés d’amour et d’ardentes prières, qui deviennent ma relation permanente avec Lui» (VA, vol. II, chap.52, p.236).

À l’occasion des Jours Saints qui se déroulent actuellement, nous remémorons les heures de la douloureuse Passion du Christ, vécue par amour pour les hommes, et nous sommes invités à vénérer la Croix. Souvenons-nous que c’est toujours avec un regard d’amour que nos yeux, notre coeur et notre âme doivent se porter vers le crucifix qui nous apprend tant sur l’Amour infini du Christ.


Coeur fleuriMathilde est de retour à la maison avec un diagnostic d’entorse. Assise sur le fauteuil du salon, le pied blessé surélevé sur lequel est posée une compresse de glace, elle mentionne à sa mère avoir vu un crucifix dans la salle d’attente du département de radiographie. «Il était là pour toi et Il espérait que ton regard croise le sien pour te dire qu’Il t’aime», lui répond sa mère. Après un moment de silence, elle ajoute: «c’est triste que, dans un grand nombre d’hôpitaux, on les ait enlevés.» Mathilde réfléchit.

En tout cas, aujourd’hui, elle était contente de rencontrer le Christ et Il a été pour elle un réel réconfort dans son épreuve de la journée. Qui sait, peut-être y a-t-il aussi d’autres malades et passants qui se sont secrètement sentis, au fond d’eux-mêmes, un peu plus courageux ou sereins à sa vue, aujourd’hui? Car le crucifix, c’est Jésus qui parle au coeur des hommes et leur dit son Amour.

«Qu’Il devienne toujours davantage [ton] grand Ami!» (Idem)

 Les Filles de Marie


Sous le même thème

Lettres aux jeunes filles

Lettres aux jeunes filles

16 . 05 . 2024

24 – «J’accepte. Je veux tout ce que Tu veux.»

Lettres aux jeunes filles

Lettres aux jeunes filles

29 . 02 . 2024

13- «Nous est-il possible de demeurer indifférentes?»

Lettres aux jeunes filles

Lettres aux jeunes filles

09 . 05 . 2024

23- «Je me souviens!»

Lettres aux jeunes filles

Lettres aux jeunes filles

02 . 05 . 2024

22 – «Je suis en parfaite santé!»

Lettres aux jeunes filles

Lettres aux jeunes filles

18 . 04 . 2024

20 – Mon sac à dos

Lettres aux jeunes filles

Lettres aux jeunes filles

01 . 02 . 2024

09- Le recours à Marie: une force supérieure