Lettres aux jeunes filles

17 - «Un temps prodigieux!»


écrit

DATE DE PARUTION

28 . 03 . 2024

Thématique

Lettres aux jeunes filles

17 - «Un temps prodigieux!»

Auteur

Les Filles de Marie

Un temps prodigieux!

Chère Amie,

Mathilde a terminé d’installer la belle crèche de Noël chez Mme Izabella, cette dame âgée qu’elle visite souvent. Comme la noirceur tombe, son père vient la chercher pour la ramener à la maison.

Sur la route qui les y conduit, il immobilise la voiture à un feu rouge. Ils viennent de passer, non loin de là, quelques tentes dressées près de la route où dorment encore de pauvres sans-abris. Dans quelques jours, ils devront toutefois rejoindre des refuges, car le froid est de plus en plus mordant.

Un couple traverse la rue. La dame, toute jeune, est enceinte et sa démarche laisse deviner que, très bientôt, l’enfant sera là. L’homme qui l’accompagne est attentif. Le père de Mathilde lui dit: «Tu as vu cette femme? Bientôt, elle connaîtra la joie d’être maman. J’espère que ces gens ont une meilleure maison que ces tentes». Puis, ils reprennent la route. Un second feu rouge.Ange

En sortant soudainement de son silence, tout imprégné de ses pensées intérieures, son père dit: «Imagine-toi cette scène, un instant: nous apercevons dans le Ciel une foule d’anges; ils descendent vers nous, enveloppés de lumière, et l’un d’eux nous informe qu’un enfant vient de naître dans l’une des tentes que nous venons de voir; il précise que cet enfant, né d’une jeune femme, sera grand, le Sauveur du monde, et il nous invite à aller le voir. Que ferais-tu?»

Mathilde répond: «Bien, il faudrait vite aller chercher maman pour visiter ensemble ce bébé et ses parents, surtout pour les aider, car il fait froid dehors pour un bébé. On pourrait apporter des couvertures, des repas chauds. Il faudrait aussi les aider à trouver une place pour rester.»

Son père renchérit: «Oui, pauvre famille! Elle aurait bien besoin d’aide. Tu vois, les bergers, c’est une vision comme ça qu’ils ont eue. J’y pense souvent ces jours derniers. Ce sont de vraies personnes qui ont existé, les bergers; comme toi et moi. Et Dieu a voulu leur apprendre les premiers la naissance de son Fils.»


Eh oui, cette vision des anges, venus annoncer l’Enfant Sauveur, s’est un jour réellement produite dans la vie d’humbles et pauvres bergers, des hommes ordinaires, qui étaient à faire leur boulot quand les anges, dans une joie céleste, se sont manifestés à eux. Il y a de cela 2000 ans. Et c’était le premier Noël! Pas le Noël des cadeaux et des décorations festives, mais celui de l’arrivée, inaperçue, sans bruit, de l’Homme-Dieu parmi les hommes.

La vie de ces gardiens de moutons a ainsi été complètement transformée par le fait d’avoir appris l’existence de Jésus et de l’avoir rencontré avec ses parents. Ils ont compris qu’ils étaient bienheureux pour cette grâce dans leur vie. Ils ont ensuite voulu connaître Jésus toujours mieux, l’ont écouté, plus tard, dans sa vie publique et ont appliqué ses enseignements en adoptant son message d’amour transformant. Ils ont cru en lui et l’ont aimé.

étoile or

Et si c’était nous qui avions reçu cette Nouvelle de la venue sur terre d’un Sauveur? Y serions-nous restées indifférentes? Comment cela aurait-il influencé notre vie?

Pourtant – et bien que nous vivions plus de 2000 ans après ce grand avènement prévu par Dieu –, nous ne sommes pas moins privilégiées que les bergers! Penses-y bien et médite cela dans ton coeur. Dieu avait prévu pour l’humanité, à un Temps bien précis de l’Histoire, la naissance du Christ, oui, mais il prévoyait également celle d’une autre «Élue» à qui serait confiée une mission spirituelle complémentaire afin de faire avancer l’humanité encore plus près de son Coeur de Père.

Et cette personne choisie, nous la connaissons! Non par une intervention angélique, mais quand même! Nous savons où elle est née, dans cette très jolie maison du village de Lac-Etchemin, au Québec, lieu appelé à devenir une «nouvelle Terre Sainte». Nous savons où elle a grandi, puis vécu. Tu te souviens peut-être l’avoir déjà rencontrée et tes parents peuvent aussi te raconter leurs souvenirs. Nous sommes donc de ces personnes sur qui le Ciel s’est penché dans la recherche de coeurs capables de reconnaître et d’aimer sa Fille.

Marie-Paule écrivait à propos du Mystère de notre temps: «Nous vivons un temps prodigieux qui, une fois encore, unit le ciel et la terre.» (Lettre, déc. 1988-janv. 1989)

Nativité-crècheDevant la crèche de Noël, nous souhaitons que ces considérations plongent ton âme dans l’adoration. Il y a eu la naissance de Jésus au premier Noël. Il y a eu la naissance de Marie-Paule et ce fut le second Noël! Que l’exemple de foi, d’amour et de fidélité des bergers nous incite à accueillir pleinement dans notre vie la Joie de ce second Noël!

Les Filles de Marie


Sous le même thème

Lettres aux jeunes filles

Lettres aux jeunes filles

04 . 04 . 2024

18- La Beauté!

Lettres aux jeunes filles

Lettres aux jeunes filles

15 . 11 . 2023

01 – Tu es un grain béni !

Lettres aux jeunes filles

Lettres aux jeunes filles

28 . 03 . 2024

17 – «Un temps prodigieux!

Lettres aux jeunes filles

Lettres aux jeunes filles

01 . 02 . 2024

09- Le recours à Marie: une force supérieure

Lettres aux jeunes filles

Lettres aux jeunes filles

28 . 12 . 2023

04- Le monde a besoin de toi

Lettres aux jeunes filles

Lettres aux jeunes filles

22 . 02 . 2024

12- Des bouquets de roses