Lettres aux jeunes filles

16- La reconnaissance : « l’indice des grandes âmes »!


écrit

DATE DE PARUTION

21 . 03 . 2024

Thématique

Lettres aux jeunes filles

16- La reconnaissance : « l’indice des grandes âmes »!

Auteur

Les Filles de Marie

La reconnaissance : « l’indice des grandes âmes »!

Chère Amie,

Mathilde est dans les rayons des cartes de souhaits et en cherche une de remerciement qu’elle voudrait envoyer à Colombe. Elle veut quelque chose de très beau, de délicat, d’unique. Après avoir regardé quelques modèles, elle hésite, puis fait le choix d’une carte qui, pense-t-elle, plaira à sa cousine. Le prix indiqué au dos est un peu élevé, comme le sont toutes les cartes d’ailleurs.

Bouquet de fleur-aquarelleC’est sûr que Mathilde préférerait garder son argent de poche pour se faire un petit plaisir, mais, cette fois-ci, elle considère important d’exprimer à Colombe sa joie de la récente invitation qu’elle leur a faite, à elle et à Sophie. Mathilde a tellement aimé sa fin de semaine chez Colombe. Et la chère Colombe a même pris la peine de les amener, après leur souper, à une présentation, très intéressante, d’introduction à la fabrication de savon maison. Que n’a-t-elle pas fait pour rendre le séjour de ses compagnes des plus agréables!


Une personne reconnaissante, comme elle peut faire du bien! En effet, as-tu déjà remarqué comment nous pouvons être heureuses, satisfaites et stimulées à devenir meilleures lorsque quelqu’un prend la peine de nous remercier pour nos gestes de bontés, pour nos efforts ou nos générosités?

Mais il y a plus, car la personne qui sait exprimer sa gratitude révèle ce qui se cache en elle: une ouverture et une attention aux autres, une belle sensibilité et une richesse d’âme. Quelles belles parures pour une jeune fille appelée à cultiver l’amour et à développer les beaux côtés de sa personnalité!

La personne qui sait remercier, n’est pas centrée sur elle-même: sans prendre pour acquis qu’on lui doit quelque chose, elle sait détourner son regard de sa propre personne pour reconnaître les bienfaits qu’elle reçoit, la générosité, la bonté et l’amour que les autres lui témoignent, le temps ou l’écoute qu’ils lui accordent. Elle ne laisse pas de place à l’égoïsme et sa capacité de reconnaissance lui donne une beauté intérieure et la rend attachante. Elle nous fait du bien et on l’aime naturellement.

Au contraire, la personne ingrate, égoïste, qui pense que tout lui est dû, est pénible à supporter. Difficile et exigeante, on s’en éloigne. Son ingratitude blesse et fait souffrir.

Il convient de toujours remercier pour une délicate pensée à notre endroit ou un cadeau que nous recevons. Nous pouvons le faire de vive voix, par écrit ou, comme Mathilde, avec une carte ou autre. Bien plus, si un cadeau te décevait et ne répondait pas à ton attente, c’est le geste de générosité et la pensée d’amour de la personne qui te l’a offert que tu dois regarder et relever avec reconnaissance.

orchidéeHabitue-toi à dire «merci» dès que l’occasion s’y prête. Une amie t’a écoutée, une personne bienveillante t’a aidée à avancer, à comprendre ou encore t’a rendu service; on t’a fait parvenir une information intéressante? Envoie un petit courriel pour remercier. Pas besoin de paroles poétiques. Tu y vas simplement. Aussi, si une tante ou tes grands-parents au loin te font parvenir une carte d’anniversaire par la poste, un téléphone est de mise pour les remercier de leur bonne pensée. Et tes parents ne devraient pas avoir à te le demander trois fois. Il faut dépasser la timidité dans ce domaine.

Surtout, sois attentive à ce que ta mère et ton père font chaque jour pour toi et prends l’habitude de les remercier souvent. N’attends pas à la Fête des mères ou des pères. Un bon repas, l’achat d’un vêtement, d’un article nécessaire, les voyages pour te conduire ici ou là… Reconnais leur dévouement et, par l’expression de tes sentiments de gratitude, tu leur feras le plus grand bien en adoucissant leurs fatigues.

Bien entendu, notre reconnaissance doit aussi s’élever vers Dieu si bon et si attentif à chacun de nous. Il nous comble de tant de bienfaits! Dans la joie comme aussi avec la croix. Marie-Paule, écrivait à un membre de l’Équipe mariale: «Je retrouve ton âme reconnaissante, dans la présente lettre: oui, la reconnaissance est l’indice des grandes âmes.» (Tiré du livre Lettres de Marie-Paule à Fernande Levasseur, p. 315)

Sois l’une de ces grandes âmes qui sait remercier humblement et ton coeur, en recherchant ce qui le rend heureux plutôt que ce qui lui manque, se disposera au bonheur!

Les Filles de Marie

ornement floral1


Sous le même thème

Lettres aux jeunes filles

Lettres aux jeunes filles

14 . 03 . 2024

15- Ah, l’amour!

Lettres aux jeunes filles

Lettres aux jeunes filles

25 . 01 . 2024

08- Une nécessité pour l’âme!

Lettres aux jeunes filles

Lettres aux jeunes filles

08 . 02 . 2024

10- «Tu ne regretteras jamais d’avoir été bonne!»

Lettres aux jeunes filles

Lettres aux jeunes filles

04 . 01 . 2024

05 – Vive la vie spirituelle!

Lettres aux jeunes filles

Lettres aux jeunes filles

18 . 04 . 2024

20 – Mon sac à dos

Lettres aux jeunes filles

Lettres aux jeunes filles

28 . 03 . 2024

17 – «Un temps prodigieux!